Stratégie Erasmus

La participation à la stratégie Erasmus et concrètement aux activités des actions Erasmus clés 1 et 2 facilite une mobilité de qualité du personnel et des étudiants et une coopération avec des organisations du territoire européen. Par conséquent, EFD fait de la mobilité et de la coopération l'un des éléments centraux de sa stratégie d’internationalisation elle-même inscrite dans sa stratégie institutionnelle.

 Etcharry Formation Développement est signataire de la charte 2014-2020 (ici)

Etcharry Formation Développement s'engage à respecter et mettre en oeuvre les principes de la chartes 2021-2027 (ici)

La participation aux actions Erasmus + nous engage vers:

  • Une plus grande qualité et un renforcement de la dimension européenne de l'enseignement supérieur dans notre établissement.          
  • Une mise en place améliorée des projets de mobilité des étudiants, des enseignants et du personnel.
  • Une plus grande transparence et reconnaissance des qualifications acquises au travers de l'amélioration de notre accompagnement.
  • Transfert des résultats des projets stratégiques sur le territoire et dans les formations initiales et continues. Les projets Erasmus KA2 sont de formidables outils pour irriguer l'environnement de notre institution de bonnes pratiques et une fois les projets terminés, transférer les résultats et les apprentissages.

La recherche de partenariats stratégiques proactive lors du montage de projets Erasmus + KA2 avec les acteurs tels que l’Université de Bologne, CEFAL (Italie), Institut de recherche MATIA (Pays Basque Espagnol), tous acteurs du monde académique, de la recherche ou issus de la sphère professionnelle.

La mobilité à des fins d’apprentissage permet d’acquérir des compétences clés et une expérience indispensable à une participation active à la société et au marché du travail. C'est ce qu'indique l’évaluation à mi-parcours du programme Erasmus+, qui fait état des effets positifs de la mobilité sur la confiance, l’indépendance et l’intégration sociale des apprenants ainsi que sur leur sentiment d’identité européenne. La mobilité des étudiants permet de découvrir et d'expérimenter de nouvelles pratiques et de s'adapter afin de développer des compétences transférables aux pratiques européennes. Cette démarche vient nourrir les contenus de formation, régénérés par les apports des projets de mobilité.

 Dans le cadre de la mobilité de ses étudiants en formation d’Éducateur spécialisé, Etcharry Formation Développement, propose des stages à l’étranger d’une durée de deux mois, qui peuvent être effectués en fin de deuxième année en milieu du stage long. Cette mobilité permet à l’étudiant de diversifier son expérience dans un domaine précis, en lien avec ce qu’il vit sur le site qualifiant d’origine et de revenir vers celui-ci après deux mois riche des méthodes, outils et expériences acquises qu’il peut partager avec les professionnels du site qualifiant. L’autre option favorable à la mobilité étant en fin de troisième année grâce au “stage innovation” qui suit le stage long et qui finalise le parcours de formation pratique. Dans ce cas l’étudiant utilise la mobilité pour développer une expertise sur une thématique choisie qui peut lui permettre d’alimenter de manière pertinente son mémoire de fin d’étude. Catalogue de cours et résumé dossier         

Dans le cadre de la formation d’éducateur spécialisé et indépendamment des épreuves de certification finales (le diplôme d’Etat est délivré par le rectorat) délivrés par le Rectorat les étudiants doivent acquérir 180 crédits ECTS. Chaque semestre est constitué d’unités d’enseignements. Ces unités d’enseignements intègrent les heures d’enseignements théoriques et les heures de formations pratiques. Les épreuves de validation de l’UE permettent d’acquérir les crédits afférents. Ainsi, les heures de stage sur un semestre qui font l’objet d’une mobilité participent du contenu de l’unité d’enseignement et sont prises en compte dans les modalités de validation de l’UE. En ce sens, des travaux en lien avec le stage font donc partie de la commande pédagogique d’EFD dans les UE.

Aussi, lorsque l’un de nos étudiants se rend dans un pays étranger, il élabore un parcours de formation individualisé qui lui permet d’obtenir la reconnaissance complète et automatique des crédits et la reconnaissance des notes de son rapport de stage. 

Procédures d’évaluation des résultats d’apprentissage

L’évaluation finale a lieu en fin du séjour et est transmis directement à l'établissement d'origine de l'étudiant. Pour permettre la reconnaissance à l'obtention du diplôme final, le support "supplément au diplôme EUROPASS" est utilisé. La réintégration de l'étudiant est favorisée par la valorisation de l'expérience interculturelle: partage d'expériences sous forme de présentations et forums à l’ensemble de la promotion.
Un accompagnement personnalisé est mis en place lors du stage de manière régulière puis fait l'objet en fin de stage, d'une évaluation de stage.
Les crédits ECTS expriment la quantité de travail que chaque unité de cours représente par rapport au volume global de travail nécessaire pour réussir une année complète dans l'établissement (cours magistraux, TP, séminaires, stages, recherches, travail personnel, etc.). Il s'agit d'une valeur affectée à chaque cours, correspondant au volume de travail que l'étudiant est supposé fournir pour chacun d'eux.
L'échange des relevés de notes permet à l'établissement d'origine de reconnaître le nombre de crédits obtenus dans l'établissement partenaire à l'étranger pour des unités de cours spécifiques. Les crédits pour l'unité de cours suivi remplacent effectivement les crédits qui auraient été obtenus dans l'établissement d'origine : les crédits acquis sont transférés. La reconnaissance académique est alors totale.

En France, un semestre d’étude correspond généralement à 30 crédits, et 60 crédits sanctionnent la charge de travail d’une année à temps plein d’un apprentissage formel (année académique) et les résultats d’apprentissage correspondants.

Contrat d’études

Contrat attribué pour un semestre ou une année entre les étudiants et l'établissement où celui-ci s'engage à donner des cours et les crédits obtenus par les étudiants. La mise en place d'un programme d'études approuvé bilatéralement par les établissements d'origine et d'accueil est fondamentale, car il détermine les crédits ECTS qui seront octroyés à l'étudiant après qu'il a satisfait aux conditions requises (examen, évaluation, etc.).

Démarches à respecter

Avec le responsable-Erasmus de sa formation, l'étudiant remplit, à partir du catalogue de formation, le programme d'études qui formalise les cours suivis à l'étranger. Avant le départ, le responsable mobilité de la formation et le Chargé de mission à la mobilité des Relations Internationales doivent valider les choix de cours sur le contrat d'études et vérifier que celui-ci respecte bien le nombre de crédits affectés à votre mobilité (30 crédits pour un semestre/ 60 crédits pour une année).

A l'arrivée dans son université/ centre de formation d'accueil, l'étudiant pourra éventuellement modifier son contrat, mais il n'aura que deux semaines après le début des cours ordinaires pour apporter ces modifications, qui devront être acceptées et validées par les trois parties (l'étudiant/ l'établissement d'origine/ l'établissement d'accueil). Passé ce délai, le contrat ne sera plus modifiable en cours d'année.

Reconnaissance académique

Les crédits - Les crédits obtenus vont compter pour la validation d’UE qui rentrent dans un semestre.

Les notes - Au terme du programme, les unités d'enseignement (UE) validées dans l'université étrangère ne font pas, chacune séparément, l'objet de notes. Une note unique sera saisie au niveau du semestre, permettant compensation et attribution de mention, le cas échéant, après délibération du jury. Cette note sera basée, dans la mesure du possible, sur l'échelle de notation ECTS, qui facilitera la conversion des notes obtenues d'après un système de notation différent vers notre système national. La reconnaissance académique des acquis à l'étranger sera ainsi assurée. L'étudiant mobile pourra donc poursuivre normalement son cursus d'études puisque sa période d'études aura été pleinement prise en compte.

© 2015 AFMR ETCHARRY.